Il n'y a pas de honte à être ignorant mais il y en a à vouloir le rester.

45ea51ca7a3f13f2a89832817c0e49ca.jpg

Par quoi commencer? Que faut-il faire? comment se préparer? préparer à quoi?

Cet article est un petit guide d'initiation à la préparation, surtout axé sur les familles.

Nous essayons autant que possible de ne pas donner de conseils car chaque approche est subjective. Alors encore une fois, ne prenez pas ce giude pour la "Vérité".

Pourquoi on devient survivaliste/autarciste?

C'est la première question à se poser: vos propres motivations

Certains trouvent ça cool, d'autres ont vécu des événements (crise du verglas, tornade etc) qui les ont sensibilisés à se préparer, d'autres y voient une approche plus écologiste et même il y en a qui le font pour des raisons religieuses. En fait, il n'y a a pas de mauvaises raisons.

 

 

Les différents domaines de préparation

Sans vouloir vous décourager, se préparer se fait lentement, graduellement. 
Vous constaterez en cours que vous faites fausse route ou que vous n'êtes pas allé assez loin. C'est normal.

Vous aurez des fixations sur certains aspect (Ça m'est arrivé et je crois que c'est arrivé à tout le monde).

Mais passons les réflexions philosophiques et entrons dans le vif du sujet.

Premier aspect: l'eau

Avant même de manger, il faut boire. On ne peut pas se passer très longtemps d'eau.

Faire des réserves? il faut savoir que l'eau, ça ne se conserve pas vraiment. Il faut prévoir de la traiter pour la stériliser car des bactéries s'installent très rapidement dans des eaux entreposées.

Quantité

Plus vous stockez de l'eau, moins vous serez mobiles. Il faut établir par-vous même la quantité à entreposer (et si vous envisagez de quitter votre domicile dans certains situations.

Stockage

Ne stockez l'eau que dans des contenants approuvés et de qualité alimentaire. Il ne faudrait pas que vous soyez contaminés avec ce qui est supposé vous sauver la vie!

Désinfection:

Pas de produits hypers évolués et chers: de l'eau de javel suffit pour de l'eau du robinet stocké!

Second aspect: la nourriture

Les conserves d'épicerie, c'est bon pour une courte période. 

Prévoyez des légumineuses, ça se conserve très longtemps.

De la farine, du sucre, du sel et des conserves maison! voir l'aticle sur les Pots Mason

Des marinades, des pâtes alimentaires, bref, il y a énormément de possibilités. 
Dans la catégorie nourriture, il ne faut pas oublier ce qu'il faut pour manger: ustensiles, réchaud, verres, ouvre-boite...

Troisième aspect: l'énergie

Nous sommes au Québec, il fait froid en hiver.

Prévoir des couvertures, beaucoup de couvertures. S'isoler avec des couvertures, ça ne demande pas d'énergie externe.
Mais on ne peut pas passer sa vie sous les couvertures. Prévoir un système de chauffage indépendant: Propane, bois, pétrole, génératrice.

Prévoir aussi une réserve de carburant pour votre véhicule.

Ensuite ?

maintenant que la base est couverte, il faut aller plus loin.

Accessoires indispendables

  • Papier de toilettes
  • Lessive
  • Lampes de poche
  • Cordes
  • Hache, couteaux, scie, marteau et tout autre outil requis.
  • Papier hygiénique
  • Serviettes sanitaires si requis
  • Trousse de premier soins
  • insecticide, anti-mouche
  • objets pour le troc (briquets, or, n'importe quoi d'intéressant en cas de pénurie)
  • Argent liquide.
  • Couches, lait / nourriture pour bébé.

La liste n'est pas complète, mais ça vous donne une idée.

Autonomie

Parfois, il faut fuir. À pied? en voiture? en vélo?

Il faut prévoir de quelle manière on compte fuir et prende les moyens en conséquence.

On a parlé de carburant mais il faut savoir que l'essence ne se conserve que 3 mois environ (parfois plus).

  • S'assurer que l'état mécanique du véhicule est adéquat
  • S'assurer qu'on a l'espace requis pour transporter tout ce qu'on a besoin
  • Trouver un point de fuite: ça peut être un ami, un champs, peu importe l'endroit. Assurez-vous d'avoir un endroit où vous serez acceptés. Se faire interdire un endroit une fois sur place est source de tracas immense.
  • Se faire plusieurs itinéraires. On ne sait jamais si un pont est tombé, une route fermée voire surveillée par des éléments indésirables...
  • Avoir tout ce qu'il faut pour faire les réparations de base sur le véhicule (roue de secours, cric, etc).
  • Des cartes routières ou un GPS (en sachant que les gps peuvent nous faire faire des détours ou nous envoyer dans des chemins impraticables).

Protection individuelle

Évidemment, en période troublée, il peut y avoir des agressions.

Pour cela, quelques notions de bases doivent être précisées:

  • La meilleure protection est de ne pas être à l'endroit où il y a danger
  • Comme corrolaire à ne pas être à un endroit "chaud" c'est de fuir le danger! Ce n'est pas un jeu, dans les situations extrêmes, on peut perdre la vie!

Si vous persistez à vouloir une arme pour vous défendre, quelques principes doivent être assimilés:

  • Une arme ne vient pas avec l'habileté pour l'utiliser.
  • Une arme ne vient pas avec une protection contre les lames ou balles de l'adversaire.
  • Il est interdit d'utiliser une arme pour se défendre au Canada. En fait, en tant que Sujet de sa Majesté la Reine, qui sait tout mieux que nous (via le gouvernement) ce qui est bon ou mauvais pour nous, on a l'obligation de fuir devant tout danger, c'est tout!
  • prévoir des munitions en quantité suffisante
  • sécuriser ses armes non seulement comme la loi le prescrit mais de manière sécuritaire (il est légal d,avoir une arme d'épaule non verrouillée et déchargée dans un véhicule à la condition qu'elle sois toujours sous surveillance).

Le matériel didactique

Parce que la vie ne s'arrête pas, il faut apporter ce qu'il faut pour que nos enfants continuent d'apprendre. 

Des livres de recettes, de survie, de mécanique, d'électricité, tout est utile en cas de fuite prolongée.

Quoi d'autre?

Plein de choses! 
Mais ne vous découragez pas! tout se fait petit à petit.

Par contre, lorsque vous serez bien préparés, pensez à séparer vos réserves pour les stocker ailleurs, à votre point de fuite par exemple.

Pour bien commencer

Il faut cibler ses priorités... on n'a pas d'eau? On commence par une réserve.... Ne serait-ce que de 10 litres.
Ensuite, selon nos moyens, on augmente la réserve.

Pareil pour tout le reste... on commence petit et on grossit les réserves. Sauf pour le véhicule. Car on ne peut pas avoir un véhicule de fuite à demi réparé ou avec la moité de l'essence requise pour se rendre au lieu.

Alors on commence par une réserve d'une semaine, ensuite 2 semaines, 1 mois, 6 mois etc....

Conclusion

Vous êtes anxieux devant l'ampleur de la tâche. C'est normal. Nous sommes tous passés par cet état d'esprit.
Dites-vous qu'une semaine de réserve vaut mieux que pas de réserves.

Le premier réflexe de plusieurs est d'avoir des armes.... Mauvaise idée... Ce n'est pas parce qu'il y aura pénurie pendant 1 semaine ou un mois que la loi est abolie. 

Si vous n'avez pas de réserves alors que d'autres en ont, C'EST VOTRE FAUTE! Assumez sans pénaliser les autres Ne soyez pas des mouettes!