0ce0f55cc490d81fed293fdd14d0a5cb.pngL'eau de javel 

Dans toutes les maison on retrouve de l'eau de Javel. Ça sert de décolorant, de désinfectant et certains s'en servent à mauvais escient (pas question de dire comment!).
C'est un produit relativement dangereux: Il est corrosif et toxique. Lorsque l'eau de javel entre en contact avec certaines substances à relativement forte teneur en azote  comme par exemple la transpiration et urine, ainsi qu'avec d'autres substances animales, elle peut former un composé encore plus irritant. Respirer des vapeurs d'eau de javel peut provoquer des sensations d'étouffement. Autrement dit, c'est un produit dangereux mais qu'on ne pourrait se passer.

bc25e2980ea1c1a795daa42724d494df.pngFiche signalétique sommaire

Avant d'aller plus loin, il est important de prendre connaissance des risques liés à l'utilisation de l'eau de javel. En fait, fabriquer l'eau de javel est presque moins dangereux que de l'utiliser!

Nom chimique : Hypochlorite de sodium, Solution aqueuse, 1%p/p à 4.9%p/p (les concentrations rencontrées dans les produits commerciaux varient entre 1 et 4,9%)

Inhalation : 
 
L’inhalation de concentrations élevées de brouillards ou de fumées risque de causer une 
grave irritation et des brûlures au nez, à la gorge, et aux voies respiratoires supérieures. 
Peau : 
 
Peut provoque des irritations. Le contact direct avec la peau risque de causer des brûlures 
de la peau et des ulcérations profondes. 
Yeux : Peut irriter les yeux. Peut avoir comme conséquence des lésions aux yeux. 
Ingestion : 
 
Nocif en cas d'ingestion. Risque de causer de graves irritations dans la bouche, la gorge et 
l'estomac. Les symptômes peuvent inclure douleur abdominale, vomissement, brûlures, 
perforations et saignement. 
Effets nocifs chroniques 
éventuels : 
Le contact continu ou à répétition risque de causer l'assèchement, le craquèlement et le 
dégraissage de la peau

Mais ce qui est le plus intéressant, c'est la composition chimique  de l'eau de javel. En effet, on ne retrouve pas que de l'hypochlorite de sodium, on y retrouve aussi de l'hydroxyde de sodium (soude caustique, un autre produit dangereux). C'est que les procédés industriels modernes de fabrication de l'eau de javel à partir de la transformation de l'hydroxyde de sodium. Le résultat donne de l'eau de javel et... du sel!

7c80f3805a7b30dbf0217c4bbad59293.pngAttention!!!!!

De nombreuses techniques de fabrication ont été publiées sur la manière de fabriquer de l'eau de Javel en français.
Il faut préciser qu'à peu près toutes les techniques sont largement inspirées de celle de "Tarsonis" du forum "le projet Olduvai". Cette technique n'y échappe pas car on ne peut pas réinventer une bonne technique.
Toutefois, La technique démontrée ici a été testée et validée par plusieurs personnes et vous aurez en main TOUTES les informations requises pour pouvoir le faire à la maison sans courir un risque excessif. Par excessif, nous faisons référence à une intoxication, des brûlures ou la détérioration du matériel par la chaleur entre autre.

 

La technique de fabrication

Le procédé industriel moderne transforme la soude en sel +eau de Javel... Peut-on faire l'inverse?

La réponse est OUI!

Le procédé que nous utiliserons utilisera le sel pour le transformer en eau de javel par életrolyse. La technique est décrite ici mais plus bas, il y a des photos et diagramme pour faciliter la fabrication de votre générateur d'eau de javel

En faisant passer un courant électrique dans de l'eau salée, le sel  (qui est du chlorure de sodium: NaCl) se décomposera en atomes de chlore et de sodium. Par la réaction électrique, il se formera de l'hydroxyde de sodium ( qui est un atome de sodium lié à un atome d'oxygène et un atome d'hydrogène) et du chlore. Mais le chlore est ensuite récupéré par la réaction chimique pour être associé à l'hydroxyde de sodium, ce qui donne l'eau de javel.
Compliqué? Bah, ce qui compte c'est de savoir comment faire.

Pour faire passer le courant électrique, on utilisera des électrodes (de la matière conductrice d'électricité) qui ne réagira pas avec le sel, l'hydroxyde de sodium ou l'eau de javel produite. Tout métal est donc à proscrire... Le seul produit facile à trouver ET qui ne réagit pas est... une banale mine de crayon, généralement riche en graphite et bentonite! Si vous utilisez un crayon de bois, enlevez tout le bois, c'est important pour la réaction (et pour ne pas contaminer votre eau de javel avec d'autres produits). On peut trouver des mines de crayons nues d'un diamètre de 2 mm, c'est ce format qui est utilisé (la liste des fournisseurs sera publié en fin d'article).

Le voltage doit être plutôt faible: 1,5 à 2 volts et plus. Ce qui compte c'est l'ampérage... plus il y a d'ampères, plus la transformation sera rapide. 

MAIS aussi... plus il y a de voltage, plus vos électrodes chaufferont.. il est tout-à-fait inutile d'avoir un voltage trop élevé. 
Lors de vos test, utilisez 1.5 volts (une seule batterie) pour commencer... si ce n'est pas suffisant: prenez 2 batteries 1.5 volt reliés en série (un à la suite de l'autre) ce qui vous donnera 3 volts, c'est à peine plus que nécessaire et c'est facile à réaliser. Par la suite, on peut ajuster le voltage à la baisse en éloignant les électrodes.

Matériel requis37fa4534b1a0f3e44723acd0c52ff8c4.gif

On a les électrodes (mines de crayon), On peut aussi utiliser de la fibre de carbone ou même du charbon de bois.

La source d'électricité (une ou deux piles 1,5 volts) OU n'importe quelle source d'électricité, incluant les petits blocs d'alimentation.

Un contenant OUVERT en plastique d'un format suffisamment grand pour contenir le volume d'eau de javel que vous désirez produire.

Des fils pour transporter l'électricité vers les électrodes.

Un réceptable pour les piles (optionnel)

Les ingrédients

Sel (idéalement non iodé). Généralement, on peut mettre 1 cuillère à thé par 30 ml d'eau, mais cette proportion n'est pas absolue (voir la procédure). Si vous mettez trop d'eau, la solution sera moins concentrée, si vous mettez trop de sel, l'eau de javel sera salée.

Eau distillé (si possible mais de l'eau du robinet peut faire).

Procédure

Opérer dans un endroit TRÈS aéré (dehors ou sous une hotte de cuisine - La hotte doit être un modèle qui expulse l'air à l'extérieur) car la réaction va produire un peu de chlore qui va s'échapper et le chlore est très toxique à respirer, même une quantitié insignifiante. Il va aussi s'échapper de l'hydrogène et même si le débit d'hydrogène reste insignifiant, évitez toute source de flamme ou d'étincelle.  Si on prend les précautions d'aérer, il n'y a aucun danger

  1. Verser l'eau dans le contenant
  2. Verser le sel dans le contenant. Tant que le sel se dissout, ajoutez-en.
  3. dissoudre le sel en remuant pour accélérer la dissolution. Tant que le sel se dissous, vous pouvez en ajouter sans problème.
  4. placer les électrodes dans le contenant
  5. relier les fils entre les batteries en série et les électrodes

La réaction va commencer.

Que se passera-t-il ?

Il se formera autour des électrodes des bulles ou un genre de "nuage". C'est normal. Si le voltage est trop élevé, les électrodes deviendront très chaudes. Un voltage trop élevé est inutile pour la réaction et ne générera que de la chaleur pour rien. La chaleur dégagée est suffisante pour faire fondre le contenant de plastique si le coltage est trop élevé.

Laissez la réaction se faire pendant 15 minutes voire plus. Plus il y a d'eau (et de sel en proportion), plus la réaction demandera du temps à compléter. Même si il n'y a plus de sel à transformer, il se fera de l'électrolyse de l'eau, ce qui diminuera le volume d'eau donc, augmentera la concentration d'eau de javel (et produira de l'hydrogène et de l'oxygène - tenir loin des flammes). Au bout d'un certain temps, on constate que la réaction diminue en intensité, Laissez encore quelques temps et débranchez les fils pour stopper l'électrolyse.

Vous avez maintenant de l'eau de Javel!
Sa concentration sera d'environ 1,5 %, soit au pire 3 fois moins que les eaux de javel commerciales (qui ont des concentrations entre 1 et 4,9%). 

4773fded78200a3cd3a320acb9423bca.jpgListe des fournisseurs

Voici où le matériel a été acheté. L'auteur n'a bénéficié d'aucun cadeau, remise, rabais chez ces différents fournisseurs.

Mines de graphite: Homer Desserres $8.49 pour 12 mines

Contenant: n'importe où allant de Dolorama jusqu'à Tupperware. Des boites de pilules font parfaitement l'affaire.

Pile: n'importe où, allant du dépanneur à la quincaillerie

Fils: quincaillerie ou récupération

sel: épiceries

Eau: celle du robinet.