Tout d'abord, on devrait parler de la cartouche 7.62x39 M43 mais l'usage courant est de désigner le calibre par 7.62x39 bien qu'il existe des tas de variantes autour du calibre 7.62.
Ceci étant précisé, ce calibre est plutôt intéressant, tant par sa diponibilité que par ses caractéristiques que son prix.

 

c541e8eb9f51e4554f9b0bd9d6653566.jpg

 

Pour commencer, une petite définition générique:

La munition intermédiaire de 7,62 x 39 mm M43 (pour Modèle 1943) connaît depuis les années 1950 une diffusion mondiale car elle est tirée par le célèbre et commun fusil d'assaut AK-47.

Il s'agit d'une munition soviétique composée d'une ogive d'un calibre de 7,62 mm, montée sur un étui de 39 mm de longueur d’où la dénomination 7,62 × 39 mm.

Sa principale caractéristique, outre d'équiper beaucoup d'opérateurs sans affiliation nationale (par exemple des groupuscules terroristes), par la facilité d'obtention d'une Avtomat Kalashnikova modèle 47, est sa grande capacité de pénétration. Cela permet ainsi de passer outre les soft covers, abris disséminés qu'offre une zone de combat urbaine, telle une tôle en métal, un mur de briques, ou une légère épaisseur de béton, chose difficilement faisable avec les autres munitions répandues, comme la 5,56 × 45 mm, munition standard des forces de l'OTAN, ou la 5,45 × 39 mm M74, émulation soviétique de cette munition atlantique.

On trouve aujourd'hui plus facilement des munitions provenant des ex-membres du pacte de Varsovie, les arsenaux russes Izhmash et Tula alimentant essentiellement le marché interne.

Source: Wikipédia

Cette munition a, comme il a été précisé dans la citation, une capacité de pénétration que les calibres d'armes militaires modernes ne possèdent plus.
Dans cet article, vous allez découvrir:

  • ses propriétés lors de l'impact.
  • différents tests effectués avec ce calibre

La trajectoire ballistique

Chaque projectile qui épuise toute sa poussée au départ ou qui a une poussée constante suivra une trajectoire prédéterminée grâces à des données qui ne changent pas:

  • résistance dans l'air,
  • trainée,
  • vitesse initiale ou vitesse moyenne (dans le cas des projectiles propulsés).
  • force de gravité
  • et même la vitesse de rotation de notre planète! (l'influence se fait sentir pour de longues distances).

Donc un projectile commencera par monter légèrement et redescendra. Ça complique un peu l'ajustement de la mire puisqu'il est rare qu'on vise une cible exactement toujours à la même distance.

Ajustement de la mire en fonction de la trajectoire ballistique

Comme la trajectoire n'est pas rectiligne, il serait bon de définir une distance de référence qui servira à ajuster la mire afin de couvrir globalement les distances de tir normales et raisonables qui seront utilisées.

Dans notre cas, nous traitons de la munition 7.62x39, utiilisée sur des armes de fabrication soviétique ou sous licence (Chine, Yougoslavie etc).  Au Québec, on parle donc principalement d'une munition tirée d'une SKS.

Afin de bien comprendre sa trajectoire, voici un graphique représentant la trajectoire d'une munition de calibre 7.62x39.

On constate que si on cale (ajuste) la mire à 25 mètres, la balle arrivera à la même hauteur par rapport au sol à 200 mètres.

Si par contre on cale la mire à 50 mètres, la balle arrivera à la même hauteur à à la distance comprise entre 100 et 150 mètres.

cea7d16907f99a22b5e549b66c0ed14f.png

Personnellement, je prèfère ajuster la mire à 25 mètres car la distance utile de la SKS est de 200 mètres. C'est une question de goût, ça n'est pas une norme! le calage à 25 mètres a le désavantage qu'à 100 mètres, distance normale dans un club de tir, la balle touchera la cible environ 3 pouces (9 cm) plus haut qu'à l'endroit visé.

(Note: le graphique utilise la verge comme unité de mesure, chaque verge faisant 3 pieds soit environ un mètre. J'ai utilisé les mètres dans le texte parce que c'est la mesure la plus utilisée). 

Les facteurs influençant la déviation

Évidemment, ça serait trop beau si il n'y avait rien pour "fausser" les calculs d'une trajectoire ballistique d'un projectile!

Parmi les variables qui infuencent la trajectoire, nous avons:

  • la qualité de fabrication de la munition
  • la qualité du canon
  • le vent
  • la pression atmosphérique
  • le taux d'humidité 
  • la température
  • l'encrassement du canon

C'est pour cela qu'une balle ne touche jamais exactement la cible au même endroit, peu importe le tireur.

L'ensemble de ces facteurs (ainsi que plusieurs autres) entrent en ligne de compte pour influencer la trajectoire que prendra le projectile.

Parmi tous ces facteurs, il y en a peu que nous pouvons contrôler: il ne nous reste que l'entretien de l'arme.

Les tests!

Test de pénétration d'une munition 7.63x39 dans une plaque d'acier 1/4 de pouce (anglais).

Comparaison entre ak-47 (7.62x39 )vs M16 (5,56 NATO)précision, pénétration (anglais).

Résumé des deux vidéos

Bien que le calibre 5,56 NATO ne soit pratiquement pas disponible au Canada, son équivalent civil, le 223 a des propriétés similaires.

Le calibre 7.62x39 est définitivement plus perforant

Le calibre 5,56 est plus précis. Pas de doutes sur ce point. Toutefois, il faut se poser la question si la précision du 5,56 est réellement essentielle. Je m'explique: Lorsqu'on est à la chasse par exemple, on vise la zone vitale. le gibier visé est généralement un chevreuil, un ours ou un orignal. Sa zone vitale est plus que suffisamment large pour que la 7.62x39 atteigne la cible et accimplisse son but: abattre l'animal.

La précision est importante certes. Mais chercher la précision extrême est beaucoup plus appropriée dans un champs de tire pour trouer du papier!

Bref, la 7.62x39 accomplit exactement les objectifs fixés lors de sa conception: atteindre la zone vitale d'un humain à 200 mètres tout en pouvant traverser des obstacles denses.

J'ai entendu dire qu'un chasseur avait abattu un cerf qui était derrière un arbre. Vrai ou faux? on ne le saura jamais mais c'est techniquement possible. Ce que la 5,56 ne pourra pas faire si c'était légal de chasser le cerf avec ce calibre évidemment.

C'est pour cela que la 7.62x39, combinée à une carabine SKS, est l'arme privilégiée de plusieurs survivalistes, autonomistes, et autarcistes.