Les munitions : un résumé.

 
Tout d'abord, un petit résumé sur les munitions.
 
Les munitions d'armes portatives (fusil, carabines et armes de poing) sont presque toutes fabriquées de la même façon. 
 

Les parties d'une cartouche

e3bf52798cd5f2c6aa453dad0bba8d3f.jpg

1- l'ogive ou balle

2- l'étui ou douille

3- la poudre ou charge propulsive

4- le culot

5- l'amorce

Lorsque le tireur appuie sur la détente, ça libère le percuteur qui ira écraser l'amorce. L'amorce contient un explosif puissant et sensible au frottement et au choc. Pas besoin d'étincelle pour faire détonner une amorce!
 
 
Une fois l'amorce enflammée, elle va allumer la charge propulsive (qui n'est pas à proprement parler un explosif). Cette charge brûle en libérant une quantité appréciable de gaz (et de fumée) qui poussera l'ogive vers la sortie du canon, à très grande vitesse.
Évidemment, autant l'amorce que la charge propulsive subit une transformation chimique et c'est cette transformation chimique qui nous intéresse particulièrement.
 

Les sels corrosifs.

 
L'amorce des munitions de surplus soviétique, des pays de l'Est ou britannique se transforme partiellement en sels lors de la combustion. Ces sels se déposent dans le canon mais aussi partiellement dans la chambre et dans le tube de retour des gaz pour les armes semi-automatique utilisant l'emprunt des gaz pour éjecter et rechambrer les munitions.
 

Effet des sels corrosifs

 
Tout sel attire l'humidité. Ainsi, l'humidité de l'air ambiant sera absorbée par les sels, qui sont en contact avec le canon. En peu de temps, l'humidité, qui utilisera les sels comme catalyseur, causera de la corrosion dans le canon.
 
Cette corrosion altèrera les rayures du canon, sa surface et l'arme deviendra moins précise.
c0962a757621559382faf617d7f63a45.jpg
 

Comment prévenir la corrosion?

 
Oubliez tous les conseils de pseudos experts avec leurs trucs de produits maisons ou de wd40 etc....
Ça ne sert à rien sauf ajouter des produits qui ne sont pas conçus pour être en contact avec le métal d'un canon de carabine!
 
Il faut simplement verser abondamment de l'eau bouillante!
 
Avec un entonnoir ou un outil tout simple à fabriquer (voir image plus bas), on verse l'eau bouillante dans le canon. Verser quelques secondes suffisent. Personnellement, je verse l'eau pendant environ 15 secondes.
L'eau est tellement chaude que le canon sera trop chaud pour être tenu dans nos mains. Et la beauté de la chose est que l'eau est tellement chaude qu'elle s'évaporera toute seule!
Verser l'eau bouillante sur toutes les partie susceptibles d'avoir été en contact avec la poudre et les gaz (tube d'emprunt des gaz, la chambre etc.)
 
Si vous désirez, vous pouvez assécher ou alors laisser évaporer.
45a11e34e5af4680f4dc1d83960cf483.jpg
 
Vous pouvez faire vous-même cet outil avec un simple tuyau de cuivre, un embout et un douille qui a déjà été utilisée.
Insérez la douille dans la chambre et versez!
 
 

Quand nettoyer à l'eau bouillante?

 
Aussi vite que possible! 
Sans que ça devienne une obsession, la corrosion peut s'installer assez rapidement, en moins de 24 heures (tout dépend du taux d'humidité ambiant, de la chaleur ambiante etc.)

Et après l'eau chaude?

 
Nettoyer normalement. Notez que nettoyer trop fréquemment un canon altère sa précision mais ça ne l'use pas.
Si le canon n'a pas besoin d'être nettoyé, huilez normalement. Voir l'article sur la précision affectée par un nettoyage tro pfréquent.
 

Solution alternative

Les soldats, lorsqu'ils n'avaient pas d'eau sous la main, urinaient dans le canon. Ça marche aussi.
Ce qui compte en fait c'est de rincer le canon suffisamment pour dissoudre les sels et les évacuer.